Recto/Verso – quand l’art sort de prison

Un projet en partenariat avec l'association Parcours de femmes et les Archives Départementales du Nord

→ De juillet à décembre 2016

RECTO/VERSO – Quand l’art sort de prison, est une exposition qui a été réalisée dans le cadre des 20 ans de l’association Parcours de Femmes, dont le but est d’accompagner les femmes sortant de prison. L’association a, malheureusement, mis fin a son activité au cours de l’année 2018.

L’événement a été accueilli par les Archives Départementales du Nord (Lille) ont accueilli l’exposition de L’inter(s)tisse ainsi que plusieurs autres événements, du 16 septembre au 17 décembre 2016. 

Des ateliers d’art postal et de stop motion ont été organisés au quartier des femmes dans le Centre Pénitentiaire de Sequedin. A travers les pratiques proposées, les  personnes incarcérées ont pu expérimenter différents moyens d’expression graphiques et plastiques: le dessin, le modelage, le collage, l’écriture, la mise en scène…

Avec l’art postal, les participantes ont écrit, peint, dessiné, dans la dimension concrète de l’échange épistolaire, en dialoguant avec un·e correspondant·e non incarcérée. Plusieurs artistes ont ainsi nourri cette correspondance, qui avait la force de traverser librement les murs de la prison.  

Avec le stop motion, les participantes ont créé des scénettes animées à partir de papiers découpés, de pâte à modeler. La voix a aussi été sollicitée afin de réaliser l’univers sonore.

L’action a été initiée par une séance de découverte du dessin, de la peinture, du collage, animées par les deux intervenantes: Emmanuelle Duguet et Pauline Mourette. Puis une correspondance par cartes postales a été initiée, tandis que des ateliers de dessin continuaient. Après une dizaine de séances de dessin, l’atelier de stop motion a pris le relais.

En juillet, les artistes-intervenantes et les participantes ont travaillé à la préparation d’une exposition au sein du quartier femme de la prison qui a été ouverte à la visite à d’autres détenues.

Pour l’exposition aux Archives Départementales du Nord, l’ensemble de créations a été présenté à travers une scénographie révélant toute la dimension intime des échanges en arts postal, mettant en valeur des mots, des phrases échangées, tout en préservant la confidentialité des correspondances nouées. Les stop motions présentés ont témoigné d’une grande créativité : on pouvait imaginer, en les appréciant, toute la force d’un travail d’équipe mené à fond !

En novembre, grâce au SPIP de Sequedin et à Parcours de femmes, 3 participantes ont pu visiter l’exposition aux Archives Départementales et, dans le même temps, assister à une répétition du spectacle commandé par les Archives Départementales et Parcours de Femmes : Perpète (Le journal d’une matonne), par la Cie La voyageuse immobile. Ce moment exceptionnel s’est révélé très riche en émotions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.